Présentation

portrait 3

Qui je suis.

Spécialiste en endocrinologie (Université Paris VII, faculté Cochin) puis formé à l'homéopathie (École de l’hôpital St Jacques), j'ai exercé ces deux spécialités pendant de nombreuses années, à l’hôpital et en cabinet.

Depuis 2002, je pratique la psychothérapie en cabinet libéral à Paris. Membre titulaire du Syndicat national des psychopraticiens relationnels (SNPPsy), autodidacte, j'ai suivi une longue formation principalement consacrée à la psychanalyse et à l'approche centrée sur la personne selon Carl Rogers, en suivant de nombreuses formations et en fréquentant diverses écoles, sans m'engager dans l'une d'elles en particulier. Je me suis notamment formé à l'haptopsychothérapie avec le CIRDH Frans Veldman, puis à la thérapie de la diversité de genre et de sexualité à l'institut Pink Therapy, à Londres, pour être mieux à même d’accompagner les personnes LGBT (lesbiennes, gays, bi et trans). De retour du premier stage que j'ai suivi dans ce cadre, j'ai écrit un court article destiné à rendre compte, pour un petit cercle de collègues, de l'expérience subjective que j'y avais vécu.

Je me suis également formé à la pratique de la "Mindfulness". Je poursuis dans ma vie quotidienne la pratique et l'étude de la méditation, au sein de l'Ecole Occidentale de Méditation

 

Luxembourg 4

 

 

 

 

Au fil des années, j'ai également développé, un intérêt particulier pour :

  • les adultes hypersensibles à haut potentiel - parfois nommés "adultes surdoués" – terme dans lequel les personnes concernées, en général, ne se reconnaissent pas du tout ;
  • l’accompagnement des personnes vivant des situations de souffrance au travail

En outre, depuis 1992, j'exerce une activité de formateur et de consultant dans le domaine de la santé. Depuis 2011, me interventions concernent principalement la promotion de la diversité de genre et de sexualité en milieu scolaire.

Pourquoi ces centres d'intérêt plutôt que d'autres ?

J'ai été directement confronté, dans ma vie et dans mon parcours de psychothérapie, aux problématiques de la diversité de sexualité et de l’hypersensibilité. Je sais par expérience combien il peut être difficile voire douloureux d’assumer sans honte et sans réserve qui l’on est profondément, dans une société qui, malgré les évolutions majeures des dernières décennies, a encore bien du mal à accueillir les différences sans les juger ni tenter de faire entrer tous les individus dans ses « normes ». Je sais aussi combien il peut être utile d’être accompagné par des personnes qui reconnaissent et valorisent les différences, quelles qu’elles soient.​


Quant à la souffrance au travail, je la rencontre de plus en plus souvent depuis quelques années parmi les personnes qui me sont adressées par leur médecin dans le cadre d'une dépression ou d'un syndrome d'épuisement professionnel ("burn-out"), ce qui m'a conduit à approfondir cette problématique. De plus, ayant travaillé pendant près de 20 ans dans divers organisations, publiques et privées (instituts de recherche, hôpitaux, cabinet de conseil), j'ai appris à en connaître les rouages et les règles, dites et non-dites. 


Enfin, j’ai tiré moi-même un grand bénéfice de la pratique de la méditation laïque, dont j’ai pu vivre le pouvoir de libération et de transformation, si bien que j’ai eu envie d’en faire profiter mes patients.


Portrait : ©  Jean-Paul Mattera - Toutes les autres photos : © André Helman